jeudi 19 octobre 2017

L'histoire du plombier juif qui a interrompu 22.000 nazis à New York en 1939

Repéré sur Washington Post Isadore Greenbaun s'était jeté sur la scène d'un rassemblement de nazis et une vidéo de l'incident vient d'être publiée. Le documentariste américain Marshall Curry a récemment retrouvé des images d'archives d'un rassemblement de 22.000 nazis américains en plein centre de Manhattan en février 1939. Sur la vidéo de six minutes, on peut voir les sympathisants nazis faire le salut hitlérien dans l'immense salle du Madison Square Garden, avec une scène décorée de croix gammées et de drapeaux américains. «Tout cela semblait étrangement familier dans le contexte politique actuel», a déclaré Curry en référence au rassemblement de néonazis à Charlottesville. Commence ensuite le discours de Fritz Kuhn, un Allemand naturalisé américain qui était le leader du groupe nazi German American Bund. Il explique que son organisation se bat pour «une société socialement juste et dirigée par des blancs non juifs». Quelques secondes après cette déclaration, un homme monte sur scène et se fait tabasser par une dizaine de gardes. «J'ai perdu la tête et je me suis dit que je devais parler» Selon le livre Swastika Nation, cité par le Washington Post, il s'agissait d'Isadore Greenbaum, un plombier juif de 26 ans qui s'était introduit dans la salle et était monté sur scène en criant «à bas Hitler!». Frappé par les gardes, il s'est fait expulser et a ensuite été arrêté par la police. Au commissariat, il a dû payer une amende de 25 dollars pour trouble à l'ordre public. Le New York Times avait ainsi rapporté un dialogue entre Greenbaum et le juge: «-J'étais allé à Madison Square Garden sans intention d'interrompre mais comme ils critiquaient ma religion et qu'il y avait tant de persécutions, j'ai perdu la tête et je me suis dit que je devais parler. -Vous ne réalisez pas que des innocents auraient pu être tués?, avait rétorqué le juge. -Vous ne réalisez pas que de nombreux juifs pourraient être tués à cause de ces persécutions?» Deux ans plus tard, Greenbaum a combattu les nazis au sein de l'armée américaine. Quant à Kuhn, il a été arrêté pour fraude fiscale et détournement de fonds quelques mois après le discours à Madison Square Garden. En 1943, il a été interné en tant qu'agent ennemi puis expulsé vers l'Allemagne. pour voir la video: http://www.slate.fr/story/152699/plombier-juif-rassemblement-de-nazis-new-york-en-1939#xtor=RSS-2

jeudi 3 août 2017

A 96 ans, un ex-comptable d'Auschwitz est déclaré apte à la détention

Oskar Gröning avait été condamné à quatre ans de prison pour «complicité» dans le meurtre de 300.000 juifs. Plusieurs anciens nazis ont été jugés en Allemagne au cours des dernières années pour des faits similaires. Oskar Gröning, ancien SS et comptable d’ Auschwitz de 96 ans, est apte à purger sa peine de quatre ans de prison en dépit de son âge. « Le parquet a rejeté une demande de la défense pour (commuer la peine) en sursis » a indiqué Kathrin Söfker, porte-parole du procureur de Hannovre.
Le parquet a pris sa décision en tenant compte d’une expertise médicale. « Le médecin a conclu que l’emprisonnement est en principe envisageable si certaines conditions sont remplies, » a précisé Kathrin Söfker. L’exécution de la peine n’a pas encore été ordonnée Le centre de détention devra notamment mettre à disposition équipements et soins médicaux appropriés. « L’exécution de la peine n’a cependant pas encore été ordonnée, » a précisé la porte-parole. « Le parquet devra encore statuer là-dessus. » En 2015, Oskar Gröning avait été condamné à quatre ans de prison pour « complicité » dans le meurtre de 300.000 juifs. Il avait pendant son procès présenté ses excuses et évoqué une « faute morale. » >> A lire aussi : Allemagne: Le comptable d'Auschwitz jugé à 94 ans Plusieurs anciens nazis ont été jugés en Allemagne au cours des dernières années pour des faits similaires, illustrant la sévérité accrue, mais très tardive, de la justice allemande. Environ 1,1 million de personnes, dont 1 million de juifs, sont mortes au camp d’Auschwitz-Birkenau entre 1940 et 1945.

vendredi 9 décembre 2016

ARCHIVES DE VICHY, LA NUMÉRISATION DES DOCUMENTS

Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, a signé ce jeudi matin une convention avec le Mémorial de la Shoah de Paris et le United States Holocaust Memorial Museum de Washington, dans le salon Rochambeau de l’Hôtel de Brienne.
La signature de cet accord va permettre aux musées de Paris et de Washington D.C., de numériser l’énorme masse d’archives françaises de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi ces musées pourront donner accès au public à l’histoire complète du régime de Vichy. Jusqu’à la fin de l’année dernière, la plupart de ces documents sensibles concernant les crimes perpétrés par les occupants nazis et les collaborateurs français étaient classés et inaccessibles au public. Ils ont été emmagasinés dans divers endroits, y compris dans le Château de Vincennes, et dans la forteresse militaire de Le Blanc près de Limoges. Ces documents ont été déclassifiés à la suite d’un arrêté du Premier ministre Manuel Valls.